Ce qu’attendent les utilisateurs d’un site mobile

Nouvelle étude eCommerce vs Luxe : ce qu’attendent les utilisateurs d’un site mobile

ContentSquare publie une étude inédite sur la perception et le ressenti des utilisateurs face aux expériences conçues par les marques à l’heure du tout-mobile en comparant deux panels, e-commerce et luxe. Plus de 125 millions de sessions de navigation ont été passées au crible entre novembre 2016 et février 2017 sur 24 sites e-commerce et luxe, 6 secteurs et dans 6 pays. Plusieurs enseignements sont à retenir.

La révolution de l’UX est en marche dans une ère mobile

L’étude menée par ContentSquare débute avec une simple question : « qui d’entre nous se rendrait une seconde fois sur un site suite à une mauvaise expérience de navigation ? ». A l’heure où les interfaces web, mobile et autres applications se font représentantes de la marque, les utilisateurs attendent bien plus que de passer commande ou encore faire appel à un service.

Si certaines marques font figure d’avant-gardistes dans cette toute nouvelle ère de l’expérience, à l’instar de certaines maisons du luxe, d’autres hésitent encore à intégrer les nouvelles attentes des clients liées à la révolution mobile et aux nouvelles habitudes d’achat. Concernant le trafic :

  • Pour la première fois, près de la moitié du panel est constitué de mobinautes ;
  • Plus de 2/3 du panel luxe navigue aujourd’hui du mobile.Recherche d’information, session de prospection, de comparaison ou encore de consultations d’avis, la visite change au gré des moments, des humeurs, des besoins et des envies.Dans cette déclinaison infinie de motivations, l’interface est dorénavant la garante de la satisfaction, celle qui crée le déclic, inspire et motive l’engagement des utilisateurs.Des interfaces e-commerce uniformes, un brin d’innovation chez les acteurs du luxePrès de 80 % des sites e-commerce proposent une interface similaire à leurs utilisateurs quand les 20% du panel utilisent un template plus innovant, avec un menu central par exemple, qui enregistre 2/3 des clics.

    Côté luxe, des investissements conséquents ont été réalisés pour construire des univers alliant éléments de branding inspirationnels et e-commerce, le tout afin de proposer des expériences uniques aux utilisateurs des sites, principalement sur mobile.

  • Le comportement des utilisateurs face à cette combinaison révèle plusieurs tendances.

    Seul 1% des visiteurs de sites de luxe présentent le comportement idéal

    Pour engager le mobinaute pressé et amateur de contenus, la compréhension fine des attentes des mobinautes permet de lever les idées reçues.

    Idée reçue 1 : les visiteurs du luxe y réfléchissent à deux fois avant d’acheter

    Il est vrai que les taux de conversion sont 2 à 3 fois plus bas dans l’univers du luxe que dans le monde du e-commerce. Cependant, lors de la première visite, un utilisateur naviguant sur un site de luxe a plus de chances de convertir que celui du e-commerce.

    Seul 1% des visiteurs de sites de luxe présentent le comportement idéal

    Pour engager le mobinaute pressé et amateur de contenus, la compréhension fine des attentes des mobinautes permet de lever les idées reçues.

    Idée reçue 1 : les visiteurs du luxe y réfléchissent à deux fois avant d’acheter

    Il est vrai que les taux de conversion sont 2 à 3 fois plus bas dans l’univers du luxe que dans le monde du e-commerce. Cependant, lors de la première visite, un utilisateur naviguant sur un site de luxe a plus de chances de convertir que celui du e-commerce.

    Idée reçue 2 : seuls les contenus inspirationnels traduisent l’univers de la marque

    A première vue, les contenus inspirationnels sont peu consultés. Sur mobile, l’internaute peut se sentir ralenti dans son expérience de navigation en consommant des pages au temps de chargement plus long.

    Les pages listes répondent aux attentes des mobinautes en alliant contenus de marque et efficacité de navigation.

    Offrir des expériences uniques à l’heure du tout-mobile, un défi audacieux

    A travers cette nouvelle étude, ContentSquare s’attache à faire mieux comprendre les barrières qui limitent la prospection, la conversion et la fidélisation afin de proposer les meilleures mesures correctives, avancer vers la démocratisation de la donnée et mobiliser tous les acteurs de la conception à l’animation d’un site.

    Un vœu cher à Jonathan Cherki, fondateur et CEO de ContentSquare : « A l’avenir, il ne suffira pas de copier certaines pratiques qu’on associe à la réussite insolente d’un Amazon. Les acteurs en ligne de demain créeront leur propre expérience, reflet à la fois des valeurs de leur marque, d’une cohérence avec l’expérience physique, des attentes du moment d’un utilisateur et des parcours toujours plus mêlés entre offline et online ».

     

Auteur de l’article : mydigitalweek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *