Alors c’était quoi ce #BoostCamp à #shake16 ?

Shake Event > Shake > #shake16 > Flashback #shake16 > Alors c’était quoi ce #BoostCamp à #shake16 ?

L’histoire commence il y a quelques mois, à la terrasse d’un café.

En vrai, l’histoire commence pendant #shake15 mais quand c’est trop long, ce n’est pas toujours bon alors disons que l’histoire commence il y a quelques mois, à la terrasse d’un café.

Comme souvent, l’ami Valvert et moi debrifions de l’édition passée et nous faisions le constat suivant : les speakers et/ou animateurs de stand n’osaient pas se mettre en lumière. Pourquoi ? Etait-ce de la timidité ? Une difficulté à s’assumer dans le rôle du commercial ? Un blocage avec le corps, la voix ?  Quoiqu’il en soit, nous voulions des speakers heureux, des stands vivants, des exposants qui font du business et pour ça, il manquait un petit quelque chose.

Et pourquoi pas offrir un #BoostCamp inspirant et percutant à nos speakers et nos exposants ? L’idée était lancée. Petits groupes, ateliers pratiques et débriefing, le cocktail parfait pour guider nos troupes jusqu’à l’efficacité.

Quand, quelques semaines plus tard, Céline, reine absolue de #shake16, me demande de lui résumer le #BoostCamp, je ne peux que lui proposer une sobre description, avec toute la mesure qui me caractérise :

Le BoostCamp, c’est l’après-midi qui va changer votre vie d’entrepreneur.

Nos intentions étaient claires : nous voulions bousculer les participants, les sortir de leur zone de confort pour les transformer en rock-star.

Au programme : un escape game grandeur nature conçu spécialement pour #shake par l’équipe de l’IMSAT de La Garde et 6 ateliers :

Etre authentique, oser parler vrai animé par Laetitia MACE

Un pitch qui déchire grâce au langage positif animé par William ROY

Sortir du cadre, c’est sortir de l’ombre animé par Benoit LAURENT

La voix, alliée n°1 animé par Daria KUCEVALOVA

Storytelling toi-même ! animé par Patrice LAUBIGNAT

Libérons nos entreprises animé par Nicolas TROSSAT

Shake16-0029 Shake16-0040

A l’heure du bilan, je vous propose de partager avec vous 4 vignettes.

Annie Lichtner, participante x--x46CW

Annie avait hésité avant de s’inscrire. Il faut dire que c’est son job, le media training, elle connait le sujet sur le bout des doigts mais c’est une femme curieuse alors elle s’est laissée tenter. Quand je la retrouve lundi soir, à l’issue du #BoostCamp, elle est transfigurée.

« J’ai apprécié ce moment fort car les coachs ont su faire passer beaucoup de bienveillance, de chaleur humaine, à l’image de Shake. Le media trainining à la sauce Shake, j’en redemande !!! »

laetitia_maceLaetitia Macé, speaker au BoostCamp

Laetitia était en charge d’un atelier sur l’authenticité, atelier qu’elle a animé avec l’outil qui est le sien : le théâtre. A la fin du dernier atelier, je découvre une Laetitia émue par le lâcher-prise des participants. Son débriefing vaut tout l’or du monde :

 » Derrière les professionnels, j’ai vu les humains. »

 

Didier Sampaolo, participant Unknown

Le lendemain, pendant #Shake16, j’assiste à l’atelier de Didier. Comme toujours, il est bon, il accroche son public et nous présente soumettre.fr, qui automatise en partie avec dynamisme. Alors qu’il évoque les possibilités de son outil, Didier se reprend :

« On peut essayer de rattraper un concurrent. … On peut rattraper un concurrent tout court. »

Ce qui vient de se passer est simple : Didier a assisté à l’atelier sur le langage positif et rectifie son propos pour être plus percutant.

12072801_10153442228579823_7494889395486619869_nSébastien Grégoire, coordinateur

La mission de Sébastien, comme tous les coordinateurs du #BoostCamp, était d’accompagner son équipe à travers l’après-midi et animer le debriefing de fin de journée avec elle. Il a donc suivi les ateliers et s’est mis au travail, comme n’importe quel participant. A la fin de la journée, je le retrouve ravi de l’expérience mais c’est 3 jours plus tard que je mesure l’impact que le #BoostCamp a eu sur lui quand je reçois le message suivant :

« J’ai compris quelque chose lundi : la clef, c’est de donner. Le stress, c’est quand on est focus sur soi. Quand on donne à son auditoire, le stress disparait. »

 

Alors, que retenir de ce premier #BoostCamp ? A-t-on changé la vie entrepreneuriale des participants ? Peut-être pas mais tous en sont sortis un peu différents, avec de nouvelles questions, parfois même de nouvelles envies et un champ des possibles infini.

Parce qu’au fond, c’est ça le #BoostCamp de #shake16. De l’amour. Des rêves. La liberté d’entreprendre.

Marie-Aurélie

cabinet-hacor.com

 

One thought on “Alors c’était quoi ce #BoostCamp à #shake16 ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *