10 conseils pour rendre votre présentation mémorable

Shake Event > Shake > #shake15 > 10 conseils pour rendre votre présentation mémorable

Nancy Duarte a travaillé sur les présentations de Google, Facebook, Adobe, Microsoft, Twitter ou encore Al Gore. Dans son livre « Vibrations », elle offre une marche à suivre précise et des conseils pour créer et délivrer une présentation mémorable.

Que vous veniez à Shake en tant que speaker, exposant ou visiteur (et même si vous ne venez pas à Shake : on vous aime quand même, continuez à lire) — nous avons sélectionné soigneusement 10 de ses conseils, pour vous aider à faire briller la rockstar du pitch qui est en vous.

 

Mettez-vous dans le bon état d’esprit

 

1. Vous êtes Yoda, pas Skywalker !

Dans votre présentation, ne parlez pas trop de vous, faites du public le centre du monde. Vous devez aider les gens à se sentir héros de l’histoire, c’est eux qui doivent accomplir des objectifs. En bref, soyez le mentor, pas le héros — soyez Yoda, pas Skywalker.

gif_yoda
En plus il a la classe Yoda, non ?

2. Créez une tension, un conflit

Vous voulez un élément clé pour captiver l’attention de votre auditoire et lui faire ressentir tout l’intérêt de ce que vous racontez ? Il faut introduire une tension. Un problème perçu par le public et que votre présentation va résoudre. Lors d’une présentation, le meilleur moyen de créer un déséquilibre est de juxtaposer ce qui est et ce qui pourrait être. Votre auditoire aura envie de vous écouter jusqu’au bout pour savoir comment résoudre le conflit.

 

3. Préparez votre présentation comme une lettre d’amour

« Composer une présentation sans avoir un public particulier à l’esprit revient à écrire une lettre d’amour adressée « à qui de droit » ».  Pour créer une connexion avec votre auditoire et le rendre réceptif, plusieurs astuces :

  • Trouver des points communs entre eux et vous 
  • Au lieu de penser à l’auditoire comme un groupe de personnes identiques, imaginez qu’il s’agit d’une série d’individus qui attendent pour vous parler individuellement. 
  • Rappelez-vous que les membres de l’auditoire sont la priorité absolue dans une présentation. 

 

Structurez votre discours

C’est en préparant soigneusement votre présentation et en soignant sa structure que vous éviterez ce genre de soucis quelque peu désagréable :

Your-Conference-Presentation

Le schéma que Duarte décrit ici s’inspire directement de la mythologie et du cinéma. C’est aussi le schéma utilisé dans un grand nombre des meilleurs conférences TED qui existent à ce jour.

 

4. La structure de base de votre présentation

Votre présentation s’articule autour de 3 phases : le commencement, le milieu, la conclusion (jusque là, pas trop de surprises n’est-ce pas ?). Il y a aussi 2 moments de transitions clés : « l’appel à l’aventure » qui fait la transition entre le commencement et le milieu et « l’appel à l’action » qui fait la transition entre le milieu et la conclusion.

 

5. Le commencement et l’appel à l’aventure

Bien gérer le commencement permet de créer un lien avec le public et de l’ouvrir à ce qu’on va dire. Pour bien faire, votre commencement ne doit pas dépasser 10% du temps total de votre présentation, sinon vous risquez de les perdre … 

 

6. Le milieu

Le milieu, c’est le moment où vous allez pouvoir mettre le paquet et « créer une tension », comme on disait plus haut. Plusieurs options pour cela :

  • Créez un contraste de fond : dans votre présentation, faites des va-et-vient entre « ce qui est » (= l’opinion du public) et « ce qui pourrait être » (= vos idées).
  • Créez un contraste émotionnel : alternez entre du contenu analytique (des chiffres, des statistiques) et du contenu émotionnel (anecdote sur l’histoire de votre entreprise, moments marquants, …)
  • Créez un contraste de forme : alternez entre des techniques oratoires conventionnelles et non-conventionnelles.

 

7. L’appel à l’action 

Duarte explique que quelque soit la nature d’une présentation, le public est toujours réparti entre 4 catégories :

  1. Les manoeuvres, qui assurent l’accomplissement des tâches
  2. Les fournisseurs, qui obtiennent des ressources
  3. Les influenceurs, qui changent les points de vue
  4. Les innovateurs, qui génèrent des idées.

Dans l’idéal, vous devriez prévoir un appel à l’action pour chacun d’eux et faire suivre l’appel d’une image forte illustrant la récompense que votre auditoire obtiendrait à faire ce que vous leur conseillez.

 

8. La fin 

Pour bien finir votre présentation, deux choses à faire : d’abord revenir sur les points les plus importants dont vous avez parlé, puis laisser l’auditoire sur une image entêtante de ce qui pourrait être, de ce qu’il pourrait obtenir ou devenir s’il suivait vos conseils.

 

Rendez votre présentation mémorable

 

9. Créez un moment S.T.A.R 

Vous voulez connaitre le point commun entre les présentations de Bill Gates, Steve Jobs ou Jill Bolte Taylor ? Ils ont tous inclus dans leur présentation ce que Nancy Duarte appelle des moments S.T.A.R (dont l’auditoire se Souviendra Toujours Avec Ravissement).

Ces moments S.T.A.R peuvent être :

  • Une mise en scène mémorable, comme lorsque Bill Gates libère une nuée de moustiques en pleine conférence TED sur la malaria et l’éducation 
  • Une image évocatrice, comme lorsque Steve Jobs sort le Macbook Air d’une enveloppe, ou l’iPod de sa poche.
macbook-air-envelope
Moment S.T.A.R : Jobs retire le Macbook Air d’une enveloppe
jill_bolte_taylor
Moment S.T.A.R : Jill Bolte Taylor, un cerveau à la main en pleine conférence TED

 

10. Créez des « échantillons sonores réutilisables »

Lorsque Steve Jobs présente l’iPhone, il répète 5 fois durant la Keynote « nous réinventons le téléphone ». La phrase était également reprise dans le communiqué de presse. Ça, c’est un échantillon sonore réutilisable : on s’en souvient facilement, on le répète facilement … et on le relaye facilement.

Pour créer un « échantillon sonore réutilisable » efficace, plusieurs astuces :

  • Imitez une expression célèbre
  • Répétez un même élément en début de phrase 
  • Répétez des expressions dans une énumération
  • Répétez un même mot plusieurs fois en fin de phrase

Une fois votre message créé, il y a 3 façons de s’assurer que le public s’en souviendra :

  • Répétez l’expression plusieurs fois
  • Terminez votre phrase sur une pause, pour laisser le temps au public de prendre note / de tweeter.
  • Projetez les mots sur une diapo pour jouer sur la mémoire visuelle de l’auditoire en plus de l’ouïe.

 

Ces 10 conseils vous aideront à rendre vos présentations plus impactantes, à captiver votre auditoire et à transmettre votre message efficacement. C’est beau de pouvoir avoir un réel impact sur la vie et les pratiques des autres, non ?

 

Vous n’avez pas encore votre place pour Shake pour faire le plein de conférences au top ? Il est encore temps d’y remédier …

CTA_prendre_place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *