Mode/habillement, secteur clé #commerce en France : 17,5 M° acheteurs en ligne

Shake Event > ecommerce > Mode/habillement, secteur clé #commerce en France : 17,5 M° acheteurs en ligne
Une série de conférences sur ce thème vous seront proposées les 29 et 30 juin à #shake15 en présence de grands noms du secteur.

ContactLab et hybris software révèlent que mode et de habillement  sont le secteur clé de l’e-commerce avec 17,5 millions d’acheteurs en ligne

L’équipe de #shake15, présente à la conférence “E-fashion 2014”, a pu prendre connaissance de l’étude European Digital Behaviour Study. Réalisée chaque année par ContactLab, elle analyse les comportements des internautes en France et dans les principaux pays européens (Royaume-Uni, Italie et Espagne).

ContactLab hybris : E-Commerce et Fashion : European Digital Behaviour Study 2014
ContactLab hybris : E-Commerce et Fashion : European Digital Behaviour Study 2014

Ce document caractérise l’achat en ligne d’articles de mode en France :

  • secteur clé dans l’e-commerce, avec 17,5 millions de cyber-acheteurs.
  • Plus de la moitié des internautes français ont acheté au moins un article de mode dans l’année.
  • Dépense moyenne sur une année : 300 euros (+ 43 % par rapport à 2013).
  • Comparaison avec les livres ou les produits de beauté : seul un acheteur sur trois effectue ses achats en ligne.
  • 65 % de la population française de 16 à 65 ans achète en ligne ou a effectué au moins un achat en ligne au cours de l’année dernière.
  • L’enquête démontre la confiance accordée aux newsletters de leurs marques préférées.
  • L’e-mail reste un moyens de contact privilégié : les usagers sont même disposés à fournir davantage d’informations sur eux-mêmes en échange de messages pertinents.
  • forte tendance des cyber-acheteurs de mode à acheter ces produits via les sites de ventes privées (36 %)
  • 3 cyber-acheteurs de mode sur 4 ont déclaré avoir réalisé un achat en ligne à partir d’un lien inséré dans une newsletter.
  • Près de 6 sur 10 se fient aux contenus de la newsletter reçue.
  • 25% sont disposés à fournir aux marques plus d’informations les concernant pour recevoir des messages personnalisés adaptés à leurs besoins.
  • 53 % des internautes inscrits aux newsletters reconnaissent avoir été influencés par les emails reçus et s’être rendus dans le magasin pour acheter les produits ou les services présentés dans le message.

Le point de vente physique est toujours prépondérant en France comme en Europe pour l’achatd’ articles de mode.

“Cette nouvelle analyse tirée de l’“European Digital Behaviour Study” offre aux marques de mode des informations précises pour comprendre en profondeur les comportements d’achat et l’évolution des habitudes des consommateurs, explique Arianna Galante, DG de ContactLab France.

La conclusion avancée par ContactLab France et Hybris : il faut définir une stratégie intégrant retail et e-commerce tant en termes de vente qu’en termes de promotion et de communication si l’on veut que le chiffre d’affaires augmente”.

« Développer une stratégie omni-canal en proposant une expérience d’achat homogène constitue une étape essentielle pour le développement des entreprises » affirme Eric Chemouny, Vice-Président EMEA d’hybris.

Les résultats sur les comportements qui précèdent l’achat sont également significatifs. En général, les personnes achetant dans les magasins physiques finalisent leur décision au sein même du point de vente (60 % des personnes indiquent qu’il s’agit d’un élément clé) sans pourtant exclure des visites sur Internet, par exemple sur le site du fabricant ou sur les sites de comparateurs de prix. En revanche, les personnes qui achètent sur Internet se fient tout d’abord aux informations fournies sur le site du produit qu’ils souhaitent acheter (40 %) ainsi qu’aux emails envoyés par la marque.

Pour consulter l’intégralité de l’étude, cliquez ici.

Ils parlent de « E-Commerce et Fashion : European Digital Behaviour Study 2014 / ContactLab hybris » :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *